Blog Archives

le Paris anarchiste, entre la "Belle Epoque" et aujourd’hui (en 2 parties)

June 24th, 2011

1er Partie

Samedi 25 juin 2011 (Rendez vous 14 heures devant la Librairie de Paris)

le Paris anarchiste de la rue de Clichy à la Butte Montmartre, en passant par les Batignolles et la  rue Ordener; entre Ravachol et la Bande à Bonnot, en passant par Pissaro, Eugène Carrière, et le géographe Elisée Reclus, etc

2ème Partie

Dimanche 26 juin 2011 (Rendez vous 14 heures devant la Librairie de Paris)

le Paris anarchiste de Belleville et du 11ème arrondissement à la Chambre des députés.

Départ:

Librairie de Paris

7 Place de Clichy
75017 Paris

Paris Insolite , , ,

Balade dans les passages parisiens

February 8th, 2011

On rencontre à Paris, et dans quelques autres villes, Nantes, ou Berlin, des lieux singuliers, un peu étranges, et désuets : des rues-galeries, couvertes, étroites, qui servent à la fois de passage entre deux rues, deux quartiers, de lieu de flânerie, d’une vitrine à une autre, d’une trouvaille à une autre, d’une tentation marchande à une autre, vêtements, livres, objets, ou encore de lieu de rêverie. Ces lieux, appelés passages, galeries, ou parfois cours, datent pour la plupart d’une période qui s’étend entre la fin du XVIIIème siècle et le milieu du XIXème siècle, entre la fin du règne de Louis XVI et la Révolution, et le Second Empire. Ils se trouvent pour la plupart entre les grands boulevards “Le Boulevard” et le Palais-Royal.
Made In Place Clichy vous invite à leur découverte, redécouverte et à leur exploration : celle de leur architecture, de leur rôle social et économique, mais aussi de leurs histoires, parfois liées aux grands conflits sociaux , aux révolutions, aux barricades. Des historiens, des architectes, des philosophes, mais aussi des écrivains, comme Balzac ou Zola, Aragon ou André Breton, Céline ou Victor Hugo, nous aideront par leurs écrits à les situer, à les aimer, entre naissance du capitalisme et critique surréaliste. Mais c’est sans nul doute Le livre des Passages, de Walter Benjamin, philosophe et critique, esthète et historien, mort en fuyant le nazisme, qui est l’équivalent à lui seul d’un passage : livre, inachevé, montage et palimpseste de citations et de pensées, il est une sorte de magnifique labyrinthe de pensées, de citations et de fragments d’écriture en hommage à ces lieux qui font de Paris, la “capitale du XIXème siècle”, selon son expression.

La balade à eu lieu le samedi 22 janvier, en deux parties : RDV : 10H devant la Librairie de paris – Départ : 10H30. RDV de repli : le Petit Poucet.
• Le matin, une première partie se déroulera entre la place Clichy et les grands boulevards : exploration des passages de la place Clichy, passages découverts, pour aller ensuite à la rencontre des passages couverts, Verdeau et Jouffroy, qui mènent aux grands boulevards. Comme une expérience des différents sens du mot passage dans le paysage de paris –
• Une pause pour le déjeuner ensemble.
• L’après-midi, à partir de 14H30 – RDV à l’entrée du passage des Panoramas (métro grands boulevards, en face du musée Grevin). La seconde partie nous a menée des Grands boulevards au Palais Royal, en une remontée des derniers lieux dse passages à leur origine, en passant par les métamorphoses passagères de la rue St Denis et de ses alentours.

Paris Insolite , ,

Volet 2 d’une série de balades sur le thème de Zola

November 22nd, 2010

Sur les traces de L’Assommoir, roman d’Emile Zola

Ballade* urbaine autour de la Goutte d’or.

Le dimanche 10 octobre nous sommes partis de la place Clichy pour aller sur les traces  du roman d’Emile Zola, L’Assommoir : traces de l’enquête de Zola, traces imaginaires du roman, traces du Paris de cette époque,  échos dans le présent de la question sociale du XIXème siècle. L’Assommoir  est le roman ouvrier de Zola, celui dans lequel il met en scène le monde ouvrier parisien : il y montre la condition ouvrière, dans toutes ses formes de sociabilité, dans sa vie de quartier, aussi bien le logement que le travail, aussi bien les façons de s’habiller que les façons de parler, aussi bien les relations amoureuses que les rivalités, aussi bien l’allégresse momentanée que les puits sans fond de l’alcool et de la prostitution qui guettent un monde socialement fragile, aux limites de la survie.

Tout le roman L’Assommoir donne à voir l’effort immense de Gervaise, blanchisseuse, pour sortir de sa condition sociale, et son envie de sortir de son quartier pour aller de l’autre côté  des barrières, pour entrer dans Paris. Elle n’y parviendra pas, pas plus que son entourage de ce monde ouvrier de la bordure nord de Paris. Sa trajectoire sociale et spatiale, qui  semble à un moment trouver une issue, la reconduit à une déchéance terrible, bien au delà de ce qui était sa condition première. Le quartier de la Goutte d’Or est dans le roman aussi bien le lieu d’une émancipation rêvée que celui d’une catastrophe personnelle et sociale quasiment annoncée. Aller sur les traces réelles d’un imaginaire, entre l’utopie et le destin, c’est ce que nous nous proposions de faire, en explorant  le quartier de la Goutte d’Or, un des derniers quartiers de Paris qui reste réellement populaire.

Téléchargez l’itinéraire : Ballade urbaine autour de la Goutte d’or

Nos Actions, Paris Insolite